S'abonner à l'infolettre Contact
Accueil » Archives historiques » Fonds et collections » Portail de recherche

Fonds et collections - Portail de recherche

Chercher le terme dans Trier
  
  103 / 0
Alcide Chaussé    
P0113
Fonds Alcide et Marcel Chaussé.
- 19881-1977; surtout 1920-1967. - 1,72 ml de documents textuels et autres documents.

Notice biographique :
Alcide Chaussé est né à Saint-Sulpice dans le comté de l'Assomption le 7 janvier 1868. Il est le fils de Rose-de-Lima Rivest et d'Édouard Chaussé, marchand de bois et échevin de la Ville de Montréal. Alcide Chaussé a fréquenté l'Académie Sainte-Marie à Montréal pour ensuite faire ses études en architecture dans le bureau de l'architecte montréalais Alphonse Raza. Il parfait sa formation à Chicago et Milwaukee avant d'être admis dans la profession en 1888.

Alcide Chaussé travaille à son compte pendant plus de dix ans après quoi il devient inspecteur en bâtiments (autrefois nommé surintendant) de la Ville de Montréal le 21 mai 1900 puis est nommé architecte municipal en 1914. Il occupe cette fonction jusqu'au 1er août 1918, après quoi il se remet à la pratique privée en se spécialisant dans les expertises devant les tribunaux et les évaluations municipales.

Outre sa pratique privée, il est président du bureau des estimateurs des villes de Beauharnois en 1921, de Sainte-Thérèse de Blainville en 1923, de Montréal-Nord de 1921 à 1924, de Montréal-Sud de 1925 à 1931 et de Greenfield Park de 1926 à 1931. Très impliqué dans son milieu professionnel, Alcide Chaussé encourage la collaboration entre les associations professionnelles et sociétés nationales d'architectes de France, des États-Unis, de Belgique, d'Espagne, d'Uruguay, de Cuba et d'Argentine. À ce titre, Alcide Chaussé participe à des congrès tenus à Londres, Budapest, Rio de Janeiro, pour ne nommer que ceux-là.

Il a co-fondé et présidé l'Association des architectes de la province de Québec (AAPQ) et a co-fondé l'Institut Royal d'architecture du Canada (préalablement connu sous le nom d'Institut d'architecture du Canada du 16 juin 1908 au 2 juin 1909). Il en a été le secrétaire depuis sa fondation jusqu'en 1942. Alors qu'on fêtait son vingt-cinquième anniversaire comme secrétaire de l'Institut en 1932, Alcide Chaussé a reçu le titre de " honorary fellow" et fut nommé par la même occasion "fellow" du Royal Institute of British Architects.

Outre ses fonctions et activités professionnelles, il est aussi président de la section Sainte-Brigide de la Société Saint-Jean-Baptiste, membre de la Ligue du Progrès civique et directeur de la Ligue de Sécurité de la province de Québec, du Club Sauvé, de l'Association des hommes d'affaires du Nord de Montréal et de la Ligue des propriétaires de Montréal. Par ailleurs, il est membre actif de la Société Saint-Vincent de Paul, de l'Alliance Nationale, du Club Canadien de Montréal et du Conseil Lafontaine des Chevaliers de Colomb.

Il a rédigé des articles sur la prévention des incendies et des ouvrages sur le bâtiment pour le bénéfice de la Ville de Montréal et de la province de Québec. On lui doit le Manuel de l'Inspecteur des bâtiments (1902), le Code des lois du bâtiment (1906) et son Supplément au Code des lois du bâtiment (1913).

Alcide Chaussé a épousé Rose-de-Lima Renaud le 8 septembre 1894. Le couple a eu cinq garçons dont deux seulement ont survécu, Marcel et Fernand. Alcide Chaussé est décédé le 7 octobre 1944. Parmi ses réalisations architecturales, notons l'école Maisonneuve à Montréal (1898, démolie en 1980), la façade de l'église Sainte-Jeanne-de-Chantal à l'Île Perrot (1901), l'église Sainte-Gertrude à Montréal-Nord (1925) et le Théâtre Empress en 1927 (qui deviendra le Cinéma V) dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Ses fils, Marcel et Fernand ont tous deux complété leurs études classiques au Petit Séminaire de Montréal. Marcel a travaillé comme entrepreneur en construction et spécialiste en décoration intérieure tandis que Fernand, marié à Cécile Drouin, est devenu avocat.

Portée et contenu :
Le fonds porte principalement sur les conceptions architecturales d'Alcide Chaussé et sur les activités professionnelles de son fils Marcel Chaussé. Le fonds concerne aussi le souci de l'architecte Alcide Chaussé pour l'établissement d'un code du bâtiment et le respect de l'éthique dans la pratique professionnelle.

La portion du fonds qui concerne Alcide Chaussé est composée de plusieurs dessins d'architecture, de cahiers de charges, de coupures de presse, de cahiers sur les conceptions des théâtres Empress dans Notre-Dame-de-Grâce et Villeray sur la rue Saint-Denis à Montréal, de devis descriptifs de travaux, de revues de plans de maisons et de la correspondance professionnelle dont celle échangée avec le président de Cuba J.M. Bens Arrante. Le fonds contient aussi des imprimés sur l'Association des architectes de la province de Québec (statuts et règlements, code d'éthique), des documents personnels (carnet d'adresses mécanique, des reçus, un manuel de prières, etc.), les publications d'Alcide Chaussé sur le code du bâtiment publié en 1906 et son supplément paru en 1913.

Les dessins d'architecture représentent principalement des édifices commerciaux, des édifices à bureaux et des maisons privées mais aussi des théâtres, des églises, des lieux de soins de santé et autres bâtiments.

Les documents en lien avec Marcel Chaussé consistent en une majorité d'imprimés (cahiers de charge du service des travaux publics de Montréal; modèles de maisons; livre sur le service d'incendie et d'aqueduc de Montréal; documentation sur des matériaux de construction, la plomberie et de la machinerie; revues d'aménagement et de décoration intérieure; revues sur l'aménagement extérieur etc.); des notes de cours sur la décoration intérieure; de la documentation sur les matières plastiques et sur le contreplaqué; de la papeterie; des cartes d'affaires; des documents personnels (agendas, travaux scolaires, bottin des anciens du Collège de Montréal, cartes topographiques, coupures de presse) et autres documents. On trouve aussi des échantillons de tissus pour des rideaux.

Notes :

Source du titre composé propre :
Le titre du fonds est basé sur les noms des créateurs.

État de conservation :
Certains documents sont fragiles.

Langue des documents :
Plusieurs documents sont en anglais, quelques-uns en espagnol.

Notes générales :
Documents manuscrits, dactylogrammes et imprimés.
Le fonds contient aussi près de 100 photographies, environ 300 dessins d'architecture et quelques objets.

Accès de titre :
Chaussé, Alcide
Chaussé, Marcel



Dons d'archivesGénéalogieCampagne de souscriptionService d'entreposage