Campagne de souscription

Collecte de fonds

Quel dirigeant d’entreprise ne rêve pas que celle-ci dure toujours, ou du moins  pendant une très longue période? Mais quel défi de maintenir le navire à flot contre vents et marées! À chaque semaine, les médias nous informent de la fermeture ou de la faillite de telle ou telle entreprise qui a pourtant connu ses heures de gloire. Cette réalité frappe également les organismes à but non lucratif dont le financement est souvent précaire, non récurrent et aléatoire.

Les dirigeants d’Archives Lanaudière ont compris depuis longtemps la nécessité d’atteindre et de maintenir une grande autonomie financière afin de réaliser avec la mission avec succès. Jusqu’à ce jour, notre organisme s’en tire bien en offrant aux entreprises et aux institutions privées et publiques des services reliés à sa mission tels que la gestion documentaire, la numérisation et l’entreposage de documents. La route de l’autonomie financière ne manque pas d’écueils : la concurrence, l’évolution rapide des technologies, l’instabilité économique et bien d’autres obstacles la parsèment.

Face à toute cette problématique, Archives Lanaudière a adhéré en 2010 au programme Placements Culture mis en place en 2005 par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et administré par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Ce programme s’adresse aux organismes à but non lucratif dans les domaines de la culture et des communications et vise notamment à permettre à ceux-ci de stabiliser leurs revenus à long terme, et ainsi, de gagner en autonomie, par des conditions de nature à inciter, progressivement et toujours dans une perspective de long terme, le secteur privé (particulier, sociétés et fondations du Québec) à s’engager plus intensément dans le financement d’organismes tels que le nôtre.

Archives Lanaudière a déjà entamé sa collecte de fonds dont l’objectif est d’amasser 75 000 $. En vertu du programme précité, le Conseil des arts et des lettres du Québec nous verse une subvention dite de contrepartie équivalente au double des sommes recueillies. En d’autres termes, avec votre don de 100 $ par exemple, Archives Lanaudière récoltera au total 300 $. En atteignant son objectif, c’est la somme globale de 225 000 $ qui aura été accumulée. Un reçu pour fins d’impôt représentant la valeur réelle de votre don vous sera remise. Toutes les sommes provenant de la collecte de fonds et une partie des subventions de contrepartie, qui varie selon la taille de l’organisme, doivent servir à constituer un fonds de dotation dont le capital ne peut être retiré avant 10 ans; l’autre partie des subventions de contrepartie doit constituer un fonds de réserve dont le capital et les revenus seront gelés pendant 2 ans. Ces deux fonds doivent être gérés par une fondation communautaire telle que définie par la loi.

En donnant, nous sommes tous gagnants. C’est une occasion en or à ne pas rater. Ainsi, Archives Lanaudière assurera sa pérennité et chaque donateur en sera l’un des architectes. De plus, vous contribuez à notre grande et noble mission, soit l’accueil, le traitement, la conservation, la mise en valeur et la diffusion des archives de Lanaudière, soit de tous ces documents textuels, iconographiques et audiovisuels qui permettent de retracer la petite et grande histoire de notre magnifique région et de ses habitants. Voilà le sens de l’expression « préserver hier pour demain ».

Soyez généreux et solidaire. Le jeu n’en vaut-il pas la chandelle?